La spécialité génie électrique de l’INSA Strasbourg forme des ingénieurs aptes à développer des projets pluridisciplinaires intégrants de l’informatique, de l’automatique, de l’électronique, de l’électrotechnique et de l’électronique de puissance.

Objectifs

  • former des ingénieurs polyvalents, donner une solide base scientifique et technique, théorique et pratique.
  • apporter tous les éléments indispensables à l’insertion des étudiants dans le monde industriel.

formation

Les compétences acquises vont couvrir les domaines techniques tels que l’informatique, l’automatique, l’électronique, l’électrotechnique. Les problèmes d’économie d’énergie et la mise en œuvre des énergies renouvelables sont aussi étudiés. De plus, la formation intègre  des aptitudes « transversales » comme la maîtrise de langues étrangères, la conduite de projet, le management des ressources humaines et financières…

En dernière année, une spécialisation et un master sont proposés.

  • le parcours énergie orienté vers la production, la distribution, la transformation de l’énergie électrique.
  • le parcours systèmes développe la modélisation, la conception et la mise en œuvre des systèmes  temps réel.
  • l’objectif du master (en partenariat avec l’université de Strasbourg) est la formation à la recherche dans le domaine de l’automatique et de la robotique.

Formation par apprentissage

La spécialité est accessible par la voie de l’alternance.

 

Stages et projets de fin d’étude

  • en 1ère année, un stage obligatoire de découverte de l’entreprise (4 semaines minimum)
  • en 3e et 4e année, un stage obligatoire d’application en entreprise (4 semaines minimum)
  • un projet de recherche technologique pendant le semestre 9
  • un projet de fin d’études en fin de 5e année

Recherche

Au cours de la dernière année du cursus d’ingénieur, les étudiants peuvent s’initier à la recherche en préparant simultanément un master recherche.

L’équipe de recherche en génie électrique développe deux axes principaux autour du thème de la commande et de la modélisation des ensembles convertisseur-machine.

International

L’apprentissage de l’anglais, langue de communication internationale, est obligatoire pendant 9 semestres.

Tous les étudiants effectuent un séjour à l’étran­ger de 3 mois minimum durant leur cursus, sous la forme d’un stage en entreprise ou d’un semestre de formation.

Des doubles diplômes existent avec l’Allemagne, le Brésil, la Colombie et les États-Unis.

Voir la liste des partenariats internationaux de la spécialité.

débouchés

À l’issue de la formation, l’ingénieur en génie électrique est capable de s’adapter facilement aux différents aspects de l’industrie électrique et d’occuper différentes fonctions : ingénieur d’étude ou de recherche et développement, ingénieur de production et de maintenance, chargé d’affaires, ingénieur spécialisé dans le contrôle et la méthodologie.

Les diplômés exercent leur activité dans les secteurs de la fabrication et de l’installation de matériel électrique, de la production d’énergie électrique, de l’environnement, du matériel de transport, des équipements industriels, des services ingénierie et études techniques, des services informatiques (entreprise au service du numérique).

La proximité avec l’Allemagne, le Benelux et la Suisse offre des débouchés naturels vers ces pays.

Contact

Natacha Ngo, responsable de la spécialité génie électrique

Les questions concernant l’admission sont à adresser aux services compétents.