Cours en ligne de photogrammétrie : historique

... en attendant la photogrammétrie : quelques principes géométriques

Les grands principes de la topographie sont posés dès le milieu du XVème siècle par Alberti lors du relevé de Rome, où il imposa le triangle comme figure géométrique de base du levé : la trigonométrie devient la base mathématique du géomètre. De là émanent entre autres le portillon de Dürer, le carré géométrique, prémisses qui donneront bien plus tard naissance à la tachéométrie. Parallèlement, les premières études relatives à la perspective (sans lesquelles la photographie n'aurait pas vu le jour !) émanent tout naturellement du domaine de la peinture. Comment représenter l'espace sur un plan ? Les traces les plus anciennes que l'on peut retrouver remontent à Léonard de Vinci et Dürer (fin du 15ème siècle). Les systèmes expérimentaux élaborés sont alors respectivement la chambre obscure et le châssis à réseau. Porta poursuivit ensuite l'étude de la chambre obscure au siècle suivant. L'aboutissement est la chambre claire de Wollaston au début du IXème siècle.

 

Détails sur la chambre obscure et la chambre claire :

- Dés l'Antiquité, Aristote découvre le principe de la chambre obscure. Il remarqua au cours d'une éclipse solaire qu'un rayon issu d'un orifice circulaire - sur le mur d'une pièce plongée dans l'obscurité- projetait sur le mur opposé une image inversé du phénomène.
- En 1515, Léonard de Vinci décrit le principe de sa "camera obscura", chambre obscure. "Un rayon de soleil qui pénètre par un petit trou dans une chambre obscure dessine sur le mur opposé l'image inversée du décor extérieur".

 

Exemple de chambre claire

Exemple de chambre claire 

 

- En 1540, Jérôme Cardan ajoute une lentille pour améliorer la clarté et la netteté de l'image.
- En 1558, Jean-Baptiste Della Porta démontre l'utilité pratique de la chambre obscure pour dessiner l'image de n'importe quel objet. Après les interventions de ces trois inventeurs, l'instrument - aussi appelé "chambre noire" - connaît de nombreuses évolutions (amélioration de l'image, réduction de l'encombrement) et il ne manque plus que l'émulsion argentique pour transformer ces machines à dessiner en chambres photographiques.
- Vers 1812, l'anglais William H. Wollaston met au point la chambre claire qui permet, grâce à un prisme à réflexion totale,de voir dans un même plan les images d'objets situés dans des régions différentes de l'espace. En superposant l'image d'un objet et l'image d'un écran (par exemple, une feuille de papier), elle permet à l'observateur de dessiner aisément le contour de l'objet dont il voit l'image projetée sur la feuille.

 

durer
 

Le chassis à réseau de Dürer