INSA de Strasbourg, Institut national des Sciences appliquées

Ecole publique d'Ingénieurs et d'Architectes

     
FORMATIONS
Recherche, Architecte, Ingénierie, Génie mécanique, Génie climatique et énergétique, Génie éléctrique, Génie civil, Plasturgie, Mécatronique, Topographie, Formation continue, Alternance
MOTS-CLES
Valorisation, Concevoir, Initier, Innover, Bâtir, Partenariat, International, Développement durable, Réseaux

Menu de navigation dans le site



Cours en ligne de photogrammétrie : historique

De la stéréoscopie à la stéréophotogrammétrie

Le phénomène de la stéréoscopie avait déjà été relevé par Léonard de Vinci (début du 15ème siècle) qui étudiait la vision humaine pour parfaire sa peinture. En 1832, l'anglais Wheastone pense pouvoir créer l'impression de relief à partir de couples de dessins et, en 1844, lors de l'Exposition Internationale de Londres sont présentés les premiers couples de photographies stéréoscopiques, réalisés par l'écossais Brewster (qui inventera en 1849 le stéréoscope à réfraction).
- En 1896, le Canadien Edouard Deville invente le premier restituteur stéréoscopique qu'il baptise alors "Stereo-Planigraph". Il s'agit d'un instrument d'un maniement très complexe, ce qui en limita rapidement l'utilisation.
- En 1898, l'Autriche prend une part importante dans le développement des nouvelles méthodes et saisi tout de suite les possibilités qu'offrent l'examen et le pointé stéréoscopiques (souplesse, gain de précision...). Dolezal relève alors la Karlskirche de Vienne et devient champion de l'exploitation des clichés métriques par stéréophotogrammétrie.

 

Stéréoscope à réfraction

Stéréoscope à réfraction 

 - En 1901, le Dr. Karl Pulfrich invente le premier stéréocomparateur. Il permet de mesurer de façon précise un couple de photos prise dans les conditions normales de stéréophotogrammétrie. Cet appareil est le premier qui fut construit par la firme Zeiss. Pulfrich est depuis ce jour considéré comme le père de la stéréophotogrammétrie.
- Dans le même temps, en Afrique du Sud, un stéréocomparateur analogue est conçu par le Dr. Henry George Fourcade. Ce dernier fut aussi le premier à traiter de l'intérêt des appareils de prise de vue à réseau pour faciliter la restitution stéréoscopique.
- En 1905 l'Autrichien Von Orel invente un appareil de restitution qui permet à partir d'un couple de photographies de mesurer les grandeurs réelles des objets. Cet appareil développé à partir de celui de Pulfrich fut lui aussi commercialisé par Zeiss sous le nom de Stereoautograph.

 

 Stéréocomparateur Pulfrich

 

 Stéréocomparateur Pulfrich

Boite à outils

Haut de page Retour accueil Page précédente Recommander Imprimer Assistance Plan du site Contact

Informations

INSA 24 Bld de la Victoire 67084 Strasbourg Cedex - tél. +33(0)3 88 14 47 00 INSA France Mentions légales Annuaire Webmail ENT RSS