Ingénieur en topographie

\ Informations \ Agenda \

 

-- Soutenance de Vincent Dubreuil reportée en septembre 2016 --

La soutenance du PFE de Vincent Dubreuil initialement prévue le lundi 13 juin à 14h est reportée en septembre 2016.

Titre du PFE : "Correction troposphérique des interférogrammes issus d'images radar par combinaison d'un modèle d'atmosphère et de mesures GNSS."

 

-- Soutenances et Journées de la Topographie en septembre 2016 --

Les soutenances des mémoires d'ingénieurs ont eu lieu du mercredi 21 au vendredi 23 septembre 2016 lors des Journées de la Topographie.

 

Offres d'emploi

Consultez les offres ici.

---

 

La formation topo en vidéo :

 

Un vidéo-clip sur la formation en topographie à l'INSA : cliquez ci

et un autre clip vu par les Arpenteurs Canadiens : cliquez ici.

 

Le diplôme d’Ingénieur Insa, avec mention de la spécialité topographie est reconnu par la commission des titres d'ingénieurs. La spécialité topographie a été créée en 1897. Sa longue expérience ainsi que son évolution constante lui valent la confiance de nombreux cabinets et entreprises.

L'ingénieur géomètre-topographe de l'Insa, fort d'une double compétence scientifique et technologique, est appelé à assurer les plus hautes responsabilités au sein d'une entreprise. Il possède une base scientifique large et solide qui lui confère des outils de conception performants et polyvalents.

 

Mission et objectifs

Les enseignements de la spécialité ont pour objectif de former des ingénieurs géomètres-topographes possédant une bonne culture générale ainsi que les compétences scientifiques et technologiques leur permettant d’accéder à un large éventail de carrières et de s'adapter aux situations tant actuelles que futures.

Capable de concevoir, de préparer des projets, d’en assurer l’exécution, de s'intégrer dans des équipes pluridisciplinaires, l'ingénieur géomètre-topographe est maître d'oeuvre dans des domaines très variés (aménagement urbain et rural, travaux cadastraux, géodésie spatiale, métrologie industrielle, systèmes d'information géographique, cartographie, photogrammétrie, télédétection, etc...)

 

Recrutement et admission

Comment accéder à la formation d'ingénieur ?
A tous les niveaux, l'admission s'effectue par concours sur titres, dossier et éventuellement entretien.

Vous trouverez les conditions d'admission commune aux cinq Insa sur le site

www.groupe-insa.fr

Pour toutes demandes d'information ou d'inscription, merci de ne pas contacter directement les enseignants de Strasbourg, les dossiers sont traités par le service commun des 5 INSA  (basé à Lyon) à l'adresse suivante http://admission.groupe-insa.fr/

Formation

La formation assure, en liaison avec les milieux professionnels, la maîtrise des principales disciplines topographiques et consacre une large part aux sciences et techniques connexes.

Dans ce but, il est dispensé aux élèves un enseignement approfondi dans les disciplines fondamentales (instruments et méthodes topographiques, topométrie générale et compensation, informatique générale et appliquée, systèmes d’information géographique, géodésie, photogrammétrie et télédétection, …).

Des cours de génie civil, génie rural et urbanisme permettent aux futurs ingénieurs de collaborer aux réalisations d’autres spécialités et de participer à des projets au sein d'équipes pluridisciplinaires.

La finalité recherchée exigeant également une formation juridique et humaine, les élèves ingénieurs sont initiés à la pratique du droit, à l’expertise foncière, aux sciences humaines, à la gestion d’entreprise et aux langues étrangères.

 

Un vidéo-clip présente la formation en topographie : cliquez ici.

 

Stages

Pendant les congés d’été, les élèves ingénieurs effectuent trois stages professionnels obligatoires de 4 semaines minimum chacun, en fin de deuxième année (G2), de troisième année (G3) et de quatrième année (G4)

Ces stages leur permettent de réaliser des projets et travaux en relation directe avec le milieu professionnel. Les deux stages ont pour objectif l’acquisition d'une expérience professionnelle complétant la formation pratique et théorique dispensée à l’Insa ainsi qu’une initiation aux relations humaines dans le cadre de l’entreprise et au rôle du futur ingénieur appelé à prendre ses responsabilités. Le premier doit plus particulièrement permettre à l’élève de prendre contact avec le milieu professionnel et ses activités, le second a essentiellement pour but la mise en application synthétique de ses connaissances dans le domaine de sa spécialité.

 

Projet de fin d'études

Le dernier semestre de la formation est consacré à temps complet à un projet de fin d’études réalisé par chaque étudiant et suivi par une personnalité extérieure à l’école et par un professeur. Ce travail personnel fait l’objet d’un mémoire soutenu devant un jury de spécialistes.

Le projet de fin d’études est constitué par une étude approfondie apportant une contribution originale au développement des techniques dans des domaines liés à la spécialité professionnelle. Il est élaboré au sein d’une entreprise ou dans l’un des laboratoires de l’Insa en collaboration avec le milieu professionnel.

 

Diplôme et débouchés

Le diplôme d’Ingénieur Insa, avec mention de la spécialité topographie, est reconnu par la commission des titres d'ingénieurs. La longue expérience de la spécialité et son évolution constante lui valent la confiance de nombreux cabinets et entreprises. Les débouchés offerts aux ingénieurs topographes se situent dans des secteurs très variés :

 

1) Les Cabinets de Géomètre-Expert

Un ingénieur diplômé, pouvant justifier d'une expérience professionnelle d'au moins deux ans (dont une année effectuée au sein d’un cabinet de géomètre-expert), peut être inscrit au tableau de l’Ordre des Géomètres-Experts et ainsi exercer la profession libérale en toute indépendance.
Il peut aussi être cadre salarié dans un cabinet et avoir l’opportunité d’en devenir associé.

 

2) Le secteur public et semi-public

  • Services Techniques des villes et collectivités territoriales

  • EDF, GDF, RATP, SNCF

  • Direction départementale de l’équipement et de l’agriculture

  • Centres de recherche (CERN, CNRS, OCA, ...)

 

3) Le secteur privé (hors cabinets de géomètres-experts)

  • Sociétés de topographie et de photogrammétrie

  • Sociétés d’informatique et d’infographie

  • Bureaux d’études et de recherche instrumentale

  • Sociétés de développement et de ventes d’instruments (ingénieurs d’applications)

  • Sociétés d’aménagement foncier ou rural

  • Grandes entreprises de génie civil et bureaux d’études VRD

  • Sociétés de recherche en géophysique et de prospection

 

 

 

Page mise à jour par GF le 19 mai 2016.