Les consignes sanitaires qui suivent ont été décidées par le CHSCT du 31 août 2020, pour tout usager de l’INSA Strasbourg :

Mis en ligne le 3 septembre, suite au CHSCT du 31 août.

Attention, cette page sera mise à jour régulièrement.

 

Le port du masque

Il est obligatoire à l’INSA Strasbourg par tous et tout le temps.

La distribution des masques aux personnels est organisée depuis mardi 1er septembre. Celle des masques destinés aux étudiants sera organisée au niveau de l’accueil de l’établissement. Les étudiants devront se présenter à l’INSA avec un masque personnel ; l’INSA a fait le choix, au titre d’une contribution certes symbolique mais incitative, solidaire et durable, de doter chaque étudiant d’un masque lavable mais celui-ci ne pourra être remis que dans les jours suivants la rentrée, le temps d’organiser une chaine logistique qui ne provoque pas elle-même de regroupements excessifs.

 

La capacité des salles

La capacité des salles a été revue à la hausse suite aux dispositions de la circulaire du 6 août. Certaines situations vont faire l’objet d’une seconde analyse et d’une réflexion sur le nombre de tables disponibles et leur positionnement dans la salle.

Salles de restauration et évènements de convivialité

Pour des raisons de sécurité et devant la difficulté à garantir le respect des règles de distanciation physique dans une situation qui empêche le port du masque, tous les évènements de convivialité incluant une consommation de nourriture ou de boisson sont interdits.

Concernant les lieux de restauration, Le CHSCT confirme l’interdiction provisoire d’utiliser la salle D 107 pour se restaurer ; la salle du sous-sol permet d’accueillir un nombre conséquent de convives ; une réflexion va être engagée sous l’égide du service du patrimoine pour vérifier la nécessité de planifier des créneaux d’utilisation.

Désinfection des locaux

Le service patrimoine déploie une procédure de désinfection des salles et des locaux communs une fois par jour avec les produits adaptés. Selon le cas des distributeurs, flacons de gel, lingettes et produits de désinfection seront mis à disposition dans les locaux et les lieux de circulation. Le déploiement est programmé dans la semaine.

Tous les messages spécifiques concernant les mesures sanitaires liées à la crise sanitaire vont faire l’objet d’un affichage.

Dans un esprit de solidarité qu’ils ont eux-mêmes affirmé, les étudiants seront invités par leur enseignant, lors du dernier enseignement de la journée, à procéder à un nettoyage des surfaces contact du mobilier avec les produits mis à disposition dans chaque salle.

Les personnels d’entretien assurent le réapprovisionnement tous les jours. Si pour quelque raison que ce soit, les produits devaient manquer dans les salles ou les sanitaires, nous vous invitons à le signaler en utilisant l’application “demande de travaux” disponible sur les pages internes.

Aération des locaux

La circulaire du 6 août évoquait de façon générique toute ventilation mécanique comme moyen adéquat d’aération au même titre que l’aération naturelle.

L’ensemble des centrales de traitement d’air fait l’objet d’une révision programmée sur la première décade de septembre. Toutes sont déjà programmées de façon à opérer un renouvellement air extérieur 100 %  (pas de recyclage de l’air intérieur).

L’ensemble des climatisations a été révisé fin août avec changement des filtres le cas échéant.

Partout où cela est possible, un ou deux ouvrants pas salle pourront être actionnées par les occupants afin d’augmenter le volume d’air renouvelé dans la pièce. Ces ouvrants seront signalés par un affichage.

L’aération des locaux sera réalisée par les agents d’entretien le matin avant les cours. Les enseignants sont invités à procéder à une aération après deux heures de cours. 

Procédure à suivre pour la prise en charge des cas symptomatiques

Chacun est responsable de l’efficacité des mesures barrières. Ce principe inclut le signalement auprès de l’infirmière de l’école de symptômes qui pourraient justifier un avis médical.

Les personnes concernées, personnels et étudiants, sont invités à prendre contact avec l’infirmière pour permettre un éventuel suivi administratif futur.

L’intéressé est invité à consulter son médecin traitant pour réaliser un test de dépistage. Dans l’attente du résultat, il convient de rester à l’isolement. En cas de retour positif (contamination), les personnes qui seront identifiés comme cas contacts grâce au recensement effectué par l’infirmière seront invités à consulter afin de réaliser un test et rester également à l’isolement jusqu’au résultat.

Au-delà de la pris en charge individuelle, l’établissement signalerait la situation à l’Agence régionale de santé qui donnerait alors les instructions à suivre, sur la base du travail de veille qu’elle mène avec la CPAM à travers les consultations des généralistes.

Registre

Il devient inopérant avec le retour en nombre des personnels et des étudiants. Confirmation de l’arrêt de son utilisation. La recherche des éventuels cas contacts, sur consignes de l’ARS, s’opérera avec l’exploitation des emplois du temps de présence sur site.

Rappel des dispositifs adoptées en CHSCT le 15 juillet

[message du 21 juillet 9h32 – pour mémoire]

Des marquages au sol rappellent le principe du déplacement à droite dans les couloirs afin de fluidifier le flux et donc de limiter les attroupements liés aux déplacements. Les services de l’école plus spécifiquement amenés à recevoir du public et quand la dématérialisation ne trouve pas à s’appliquer, voient leur accès réglementé. Une table est installée, dans le respect des règles de sécurité incendie sur les dégagements, qui permet à la fois un échange oral à distance et le dépôt éventuel de documents. Un marquage au sol rappelant les distances à respecter dans les files est mis en place à chaque fois qu’une concentration est susceptible de survenir autour d’un lieu donné.

– Dans toutes les situations conduisant à l’utilisation collective de matériels, les utilisateurs devront procéder, avec des produits mis à leur disposition par l’INSA, à leur désinfection avant utilisation mais également après utilisation. Les personnels de la DSIN amenés à intervenir sur des équipements individuels ou collectifs seront dotés des produits nécessaires pour faire de même. De façon générale dans tous les locaux administratifs ou pédagogiques, les occupants devront aérer les locaux toutes les trois heures.

– Le port des gants comme élément de lutte contre la propagation de la covid, est proscrit. Les lunettes dont le port était obligatoire avant la crise covid restent obligatoires ; elles seront désinfectées dans un bain après chaque usage. Les dispositifs pédagogiques de type appareils de visée feront l’objet d’une désinfection ; le port de lunettes dans cette hypothèse est proscrit.

C’est dans un esprit de responsabilité individuelle que nous devons tous aborder cette nouvelle période de la crise sanitaire afin de garantir au mieux notre sécurité collective. Je vous remercie encore pour votre engagement.

 

Dans les mêmes thématiques