Capable de concevoir, de préparer et d’assurer l’exécution des projets, ainsi que de s’intégrer dans des équipes pluridisciplinaires, l’ingénieur·e géomètre-topographe est spécialiste de la mesure d’objets, en extérieur et en intérieur, à toutes les échelles (1D, 2D, 3D, 4D).

Polyvalent, l’ingénieur topographe est maître d’œuvre dans des domaines variés : l’imagerie 3D, les travaux cadastraux, la géodésie spatiale, la métrologie industrielle, les systèmes d’information géographique, la cartographie, l’aménagement urbain et rural, la photogrammétrie, la télédétection, la lasergrammétrie, etc.

Ses missions s’ouvrent à l’industrie, à la gestion et la surveillance des ouvrages existants, à l’observation des mouvements de sols à l’échelle des continents, à l’archéologie, à la gestion et l’aménagement du territoire, au BTP, à la cartographie numérique et au traitement d’images. C’est un large éventail de carrières qui est ainsi offert. Par exemple, après deux années post-diplôme, il/elle peut exercer la profession libérale de géomètre expert.

La spécialité topographie a été créée en 1897. Son expérience et son évolution constante lui valent la confiance de nombreux cabinets et entreprises.

Formation

Les enseignements de la spécialité ont pour objectif de former des ingénieurs géomètres-topographes possédant une bonne culture générale ainsi que les compétences scientifiques et technologiques leur permettant d’accéder à un large éventail de carrières et de s’adapter aux situations actuelles et futures.

La formation assure, en lien avec les milieux professionnels, la maîtrise des principales disciplines topographiques et consacre une large part aux sciences et techniques connexes.

Elle comprend :

  • un enseignement dans les disciplines fondamentales : instruments et méthodes topographiques, topométrie générale et calculs d’erreurs, informatique générale et appliquée, systèmes d’information géographique, géodésie, photogrammétrie et télédétection ;
  • une ouverture à la recherche et aux disciplines les plus récentes
  • des cours de génie civil et urbanisme permettant aux futurs ingénieurs de participer à des projets au sein d’équipes pluridisciplinaires ;
  • une formation juridique et humaine : droit, expertise foncière, sciences humaines, gestion d’entreprise, langues étrangères.

ingénieur·e et architecte

Les parcours de double cursus architecte et ingénieur topographe de l’INSA Strasbourg débutent à bac+1 (après la première année à l’INSA Strasbourg pour les ingénieurs, par le concours d’entrée pour les architectes).

Les étudiants peuvent se former simultanément à l’architecture en choisissant le double cursus ingénieur-architecte en 6 ans. Un bachelor d’architecture et d’ingénierie (diplôme d’établissement équivalent à une licence en architecture) sera obtenu, en plus de leur diplôme d’ingénieur INSA.

A la suite du bachelor en architecture et ingénierie, les étudiants peuvent candidater pour trois années supplémentaires de classe unique afin de préparer les deux diplômes, ingénieur en topographie et architecte de l’INSA Strasbourg (parcours en 7ans).

Plus d’informations

 

Stages et Projet de fin d’études

  • Fin de 1ère et 2e année : un stage obligatoire de découverte de l’entreprise (4 semaines minimum)
  • Fin de 3e année : un stage obligatoire d’application en entreprise (4 semaines minimum)
  • Fin de 4e année : un stage obligatoire technicien en entreprise (8 semaines minimum)
  • Pendant le 9e semestre : un projet de recherche technologique

Ces stages permettent de réaliser des projets et travaux en relation directe avec le milieu professionnel. Ils ont pour objectif l’acquisition d’une expérience professionnelle complétant la formation pratique et théorique dispensée à l’INSA Strasbourg ainsi qu’une initiation aux relations humaines dans le cadre de l’entreprise et au rôle de futur ingénieur appelé à prendre ses responsabilités.

Au fil des stages, l’étudiant passe du rôle d’observateur à celui d’opérateur puis d’assistant au porteur de projet, tout en mettant en application les connaissances acquises dans le domaine de sa spécialité.

Le dernier semestre de la formation est consacré à temps complet au projet de fin d’études. Ce travail personnel fait l’objet d’un mémoire soutenu devant un jury de spécialistes. Il s’agit d’une étude approfondie apportant une contribution originale au développement des techniques dans des domaines liés à la spécialité professionnelle. Il est élaboré au sein d’une entreprise ou dans l’un des laboratoires de l’INSA en collaboration avec le milieu professionnel.

Recherche

Au cours de la dernière année du cursus d’ingénieur, les étudiants peuvent s’initier à la recherche en préparant simultanément un master recherche.

Les enseignants-chercheurs de la spécialité topographie sont regroupés au sein de l’équipe Trio (télédétection, radiométrie et imagerie optique) du laboratoire ICube. Tous les ans, l’équipe de chercheurs accueille des étudiants en projets de fin d’études/masters, et les thèses de doctorat. Les thèmes de recherche abordés et directement transférés vers les enseignements concernent l’acquisition, la modélisation 3D et la gestion d’objets topographiques généralement dans le domaine du patrimoine (galeries sous-terraines, châteaux, sites archéologiques, etc.).

La recherche et les enseignements s’appuient sur la plateforme topographie, qui gère les contrats et les conventions de collaborations avec les entreprises. Les enseignants et étudiants disposent, au sein des trois centres de ressources, (topographie, photogrammétrie, informatique) des matériels indispensables à la formation et à la réalisation de projets de recherche

Exemple de projets réalisés par l’équipe TRIO du laboratoire ICube, sur la chaîne Youtube de l’INSA Strasbourg.

International

L’apprentissage de l’anglais, langue de communication internationale, est obligatoire pendant 9 semestres.

Tous les élèves effectuent un séjour à l’étran­ger de 3 mois minimum durant leur cursus, sous la forme d’un stage en entreprise ou d’un semestre de formation.

Un cursus à double diplôme “Geodäsie und Geoinformatik/Topographie” a été mis en place avec l’université de Karlsruhe et exige trois semestres d’études à l’INSA Strasbourg, suivis de trois semestres en Allemagne. En fin de cursus, l’élève obtient les diplômes des deux établissements et peut plus facilement exercer en Allemagne.

Voir la liste des partenariats internationaux de la spécialité.

débouchés

  • Sociétés de services pour de multiples secteurs d’activités : agricoles, économiques, industriels.
  • Services techniques des collectivités territoriales.
  • Géomètre-expert comme salarié d’une entreprise/cabinet ou exercice sous forme de profession libérale. Après deux ans au sein d’un cabinet de géomètre dans lequel il sera formé à la gestion et à la direction d’entreprises, l’ingénieur topographe peut s’inscrire à l’ordre des géomètres-experts et créer ou reprendre un cabinet de géomètre.

 les journées de la topographie

Depuis 2003, en collaboration avec les élèves, la spécialité topographie de l’INSA Strasbourg organise des journées de la topographie, connues au niveau national, durant lesquelles les élèves soutiennent leur projet de fin d’études face à des acteurs du monde professionnel.

Plus d’informations sur le blog topographie de l’INSA Strasbourg.

Contrat de professionnalisation

Les élèves-ingénieurs qui ont validé leur 4e année, leur période de mobilité à l’étranger et leur TOEIC et qui ne sont pas inscrits dans un parcours particulier (sport, arts, double cursus), peuvent faire leur 5e année sous  contrat de travail à durée déterminée (CDD) rémunéré de 12 mois, avec un statut de salarié.

Plus d’informations

Contacts

Mathieu Koehl, responsable de la spécialité topographie

Anne-Gaëlle Albert, secrétaire du département génie civil et topographie

Les enseignants de la spécialité topographie sont présentés sur la page enseignants.