La formation d’ingénieur en partenariat (FIP) est accessible sous contrat d’apprentissage (- de 30 ans) ou par la voie de la formation continue (+ de 30 ans). Les ingénieurs sont diplômés de l’Institut national des sciences appliquées de Strasbourg, spécialité génie électrique en partenariat avec l’Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie d’Alsace (Itii Alsace). Le centre de formation d’apprentis de l’industrie (CFAI) Alsace en assure la gestion et la responsabilité administrative.

Objectifs

Former des ingénieurs de terrain, polyvalents et directement opérationnels dans le domaine du génie électrique. La formation permet au jeune ingénieur de s’insérer aussi bien dans le milieu industriel que dans le milieu du bâtiment.

L’ingénieur diplômé en génie électrique par alternance (FIP GE) est capable de gérer les aspects techniques, organisationnels, économiques et humains de projets dans les grands domaines du génie électrique : électrotechnique, électronique, informatique industrielle, énergie (production, distribution, usages), commande et architecture système. Il est également capable d’interagir avec les experts d’autres champs disciplinaires.

Il a des connaissances et des compétences approfondies dans les champs scientifiques et techniques de sa spécialité. La formation permet également d’exploiter la créativité et la transdisciplinarité des étudiants, en particulier à travers des projets transversaux et des mises en situation transdisciplinaires tout au long de la formation.

Formation

Elle s’articule autour de :

  • la conception et le dimensionnement de solutions techniques liées au domaine du génie électrique
  • l’étude, le dimensionnement et le suivi technique, financier et managérial de projet liés aux réseaux industriels de distribution d’énergie et à la production d’énergie
  • l’étude, la conception, le développement de systèmes complexes ou portant sur une problématique nouvelle, l’industrialisation de nouveaux produits dans le domaine du génie électrique
  • la fonction d’ingénieur chargé d’affaires

Le cursus se déroule sur 3 ans et comprend une formation académique, assurée pour l’essentiel par l’INSA Strasbourg, et une formation en entreprise. Il s’appuie sur une pédagogie de l’alternance avec un rythme 15 jours en entreprise et 15 jours en école.

 

Formation académique

La formation académique, commune aux apprentis et stagiaires de formation continue, est assurée par l’INSA Strasbourg. Elle comprend 1800 heures de formation (dont 1465 sur 32 semaines étalées sur une période de deux ans, par période bloquées de deux semaines) et un projet de fin d’étude (PFE) de 600 heures développé dans le cadre des activités en entreprise, en dernière année.

Une part importante de la formation académique à l’INSA est consacrée aux projets.

Des exemples de projets sont diffusés sur le blog de la spécialité génie électrique et génie électrique par alternance.

Les outils numériques de l’ingénieur sont systématiquement utilisés, aussi bien dans les matières scientifiques que techniques : Autocad Electrical, Autocad-Revit, Caneco BT, Etap, Finite Element Method Magnetics (FEMM), JAVA, Labview, Matlab-Simulink, Mechanical Concept Designer (MCD), MPLAB-X, PROTEUS, PSIM, SIMIT, TIA PORTAL, WAGO ETS / DALI.

La formation s’articule autour de trois pôles d’enseignement :

Sciences et techniques métier

Les principaux domaines métiers abordés sont :

  • l’électrotechnique : réseaux électriques, réseaux industriels, énergie, production d’énergie, énergies renouvelables, conversion d’énergie, machines électriques
  • l’informatique industrielle, le motion control, le bâtiment intelligent : contrôle d’axe, automatique, électronique de puissance, bus de terrain, réseaux de communication, supervision, réseaux d’automates
  • l’usine du futur, les BIM, le travail collaboratif : informatique bas niveau, sécurité informatique, usines et bâtiments numériques, jumeau numérique, réseaux de capteurs connectés, internet des objets, innovation, travail collaboratif à distance
  • la gestion de projet et management : management d’entreprise, gestion de projets, management d’équipe, pilotage financier de projets, propriété intellectuelle, gestion de l’innovation

Compétences transversales

La formation comprend des enseignements liés aux sciences humaines et sociales ainsi que des projets transversaux interdisciplinaires et interspécialités : maîtrise de langues étrangères, la conduite de projet, le droit du travail, le management de projet, la communication, la gestion financière et comptable, la gestion d’affaires, les usages professionnels du numérique.

Sciences et techniques générales

La partie scientifique représente environ 25 % du volume de formation : mathématiques ; physique appliquée ; calculs numériques ; calcul scientifique ; modélisation. Ces thématiques sont abordées de manière classique (cours, travaux dirigés, travaux pratiques), mais également pour 50% du temps à l’aide d’outils numériques de simulation et de calculs.

Formation en entreprise

Les périodes en entreprise, d’environ 3000 heures, ont un objectif spécifique pour chaque année :

  • l’intégration et la connaissance de l’entreprise et de son environnement en 1re année
  • la préparation à conduire des projets techniques en 2e année
  • la concrétisation des connaissances acquises au travers d’un projet complexe (projet de fin d’études) que l’apprenant doit conduire de façon autonome lors du 2e semestre de la 3e année

Au cours de ces périodes, réalisées sous la conduite d’un ingénieur de l’entreprise ayant le rôle de tuteur, différents projets et missions sont réalisés. La complexité technique et les dimensions managériales seront croissantes, jusqu’à aboutir à une mission de type ingénieur débutant lors du projet de fin d’études.

Projet de fin d’études

Le projet de fin d’études (PFE) place l’apprenant en situation de complète responsabilité avec pour mission de mener à bien une tâche qui lui est confiée par l’entreprise d’accueil. C’est obligatoirement un projet d’entreprise qui doit permettre de valider conjointement les deux aspects de l’alternance : la formation académique et la formation en entreprise. La durée minimale de ce projet est de 600h.

Ce projet peut être de deux natures différentes :

  • soit une étude ciblée qui porte sur une thématique bien identifiée. L’étude représente une part très importante du temps de travail. Il va de soi que des tâches annexes ou ponctuelles  sont effectuées en entreprise. Celles-ci ne doivent pas apparaître dans le rapport de PFE.
  • soit l’exercice d’une fonction équivalente à une fonction d’ingénieur de l’entreprise d’accueil. Dans ce cas, le PFE peut être réalisé au travers de deux projets distincts, qui doivent représenter une part importante du temps de travail total. Le PFE doit présenter et analyser les diverses activités liées à cette fonction, montrer l’ampleur du travail effectué.

 Formation transversale via les projets

Au cours des périodes de formation académique à l’INSA Strasbourg, trois projets d’envergure sont réalisés en groupes.

Les étudiants ont accès à l’ensemble du matériel disponible sur les plateformes, y compris aux trois salles informatiques équipées de 48 postes avec tous les logiciels utiles.

Le projet «Interdisciplinary Design Project» en 1ère année

Objectif : réaliser un projet de conception interspécialités associant les apprenants de génie électrique, de mécatronique et de mécanique, qui associe des problématiques liées aux trois spécialités.

Outre les compétences techniques et scientifiques, il s’agit d’apprendre à travailler et à communiquer avec des étudiants d’une autre spécialité.

Ce projet est encadré par un enseignant d’anglais et trois enseignants issus du génie mécanique, du génie électrique et de la mécatronique.

25 % du temps de formation se fait en langue anglaise.

Le projet « internet des objets et objets connectés » en 2e année

Objectif : approfondir les connaissances et les compétences scientifiques et techniques dans le cadre d’une thématique d’actualité. Il s’agit d’étudier, de concevoir, de simuler et de réaliser des réseaux d’objets connectés. Il peut s’agir de réseaux de capteurs ou de réseaux d’automates reliés à des actionneurs.

Tout ce qui peut être connecté dans l’industrie entre dans cette thématique

Ce projet  aborde le hardware, le software bas niveau et haut niveau, du composant jusqu’à la donnée informatique.

25 % du temps de formation se fait en langue anglaise.

Le projet « innovation et recherche » en 3e année

Ce projet d’une durée de 82 heures, nécessite un travail personnel ou en groupe important. Il est encadré par un enseignant d’anglais, par le responsable pédagogique de FIP GE (enseignant « métier »), et par cinq autres enseignants dont la spécialité est liée à la problématique traitée.

Objectifs : répondre à une problématique d’innovation technologique ou de R&D. Cette problématique est nécessairement multidisciplinaire, et doit comporter au minimum trois disciplines différentes, par exemple : électrotechnique + électronique de puissance + informatique, ou électronique numérique + informatique + actionneur, etc.

En fonction du projet, les étudiants travailleront soit dans un des laboratoires de recherche de l’INSA Strasbourg, soit dans les salles de projet avec du matériel industriel, non dédié initialement à la réalisation de TP. Ces projets sont, par exemple : développement d’un hacheur de freinage pour le TRAM de Strasbourg, 1 000V/400A, piloté par un microcontrôleur ; développement d’un pistolet de type imprimante 3D utilisant le principe de l’extrusion. Ce procédé appliqué aux pistolets est innovant, il est développé dans le laboratoire de recherche LGECO, avec des étudiants de formation génie électrique et plasturgie ; mesure et contrôle de la consommation énergétique d’un bâtiment, avec développement de l’interface de mesure, mise en place du serveur web et contrôle à distance avec tablette sous Android.

30 % du temps de formation se fait en langue anglaise.

Visite d’entreprises

Trois à quatre visites sont organisées en 2e année. Le but est de faire découvrir, par apprenti ingénieur interposé, les diverses organisations et stratégies qui existent au niveau des entreprises. Une demi-journée sera consacrée à chaque entreprise qui accueille un apprenti. Elle est organisée et animée par l’apprenti et s’appuiera sur un programme en quatre parties :

  • présentation générale de l’entreprise
  • visite guidée de l’entreprise
  • exposé technique
  • évaluation de la demi-journée par les participants

International

L’objectif est de faire découvrir aux apprenants une culture et un environnement de travail différent et de les rendre responsable de l’organisation du séjour. Ce séjour est inclus dans la période « entreprise ».

Débouchés

Les principaux secteurs d’activités sont :

  • industrie des transports (aéronautique, automobile, ferroviaire, etc.)
  • industrie générale, biens de consommation
  • production, gestion et transformation de l’énergie
  • transport et distribution de l’énergie électrique
  • équipements électriques et de l’industrie
  • les centres de recherche et développement publics et privés

Exemples d’emplois occupés :

  • ingénieur R & D
  • ingénieur bureau d’études et conception
  • chef de projet
  • ingénieur méthodes et essais
  • ingénieur en amélioration des processus
  • ingénieur qualité
  • gestionnaire d’affaire et technico-commercial

 

Contact

Damien Flieller, responsable de la spécialité génie électrique par alternance