La formation d’ingénieur en partenariat (FIP) est accessible sous contrat d’apprentissage (- de 30 ans). Les ingénieurs sont diplômés de l’Institut national des sciences appliquées de Strasbourg, spécialité plasturgie en partenariat avec Centre inter régional de formation alternée de la plasturgie (CIRFAP) qui en  assure la gestion et la responsabilité administrative.

Objectifs

L’ingénieur en plasturgie par alternance de l’INSA Strasbourg est capable d’intervenir sur l’ensemble des phases de développement d’un produit plastique.

En entreprise, il a vocation à  assurer les fonctions ci-dessous

  • chef de projet produit/procédé/production pièces plastiques (responsable coûts – délais – qualité)
  • pilote de la transformation des entreprises vers l’ère 4.0 et vers une production agile et flexible

Hormis les disciplines inhérentes au secteur de la plasturgie (matériaux, procédés de transformation, outillages), il possède des spécificités :

  • maîtrise de la chaîne numérique & numérisation des procédés,
  • maîtrise des moyens d’impression 3D voire 4D
  • instrumentation des moyens de production & Robotisation / cobotisation

Sur les 3 ans, la formation comprend 53 semaines de formation académique, et 106 semaines de formation en entreprise, dont 12 semaines minimum passées à l’étranger.

Formation en entreprise

Les périodes en entreprise sont découpées en trois phases correspondantes aux trois années de formation :

  • phase 1 (31 semaines) : faire découvrir l’entreprise  (environnement, structure, produits, objectifs, technologies, hommes, culture, etc.) et affiner son projet professionnel.
  • phase 2 (30 semaines) : préparer l’alternant à conduire des projets techniques de complexité croissante.
  • phase 3 (45 semaines) : amener l’alternant à conduire un projet complexe qui correspond a une mission d’ingénieur.de manière autonome : le projet de fin d’étude (PFE).

Objectifs pédagogiques

  • 1re année (21 semaines) : valider le socle de connaissances scientifiques et technologiques liées au métier de l’ingénieur plasturgiste
  • 2e année (22 semaines) : ouverture vers des technologies nouvelles en plasturgies et en relation avec les problématiques de l’usine du futur. Approfondissement en gestion de projet et  découverte des sciences économiques et humaines
  • 3e année (9 semaines) : approfondissement d’une problématique scientifique et technique issue de l’entreprise et validation les connaissances de bases en sciences économiques et humaines

Programme

  • sciences fondamentales : mathématiques, mécanique et énergétique,
  • sciences de l’ingénieur : conception de produit- solutions constructives / maquette numérique /CAO, simulation numérique des procédés, plasturgie (matériaux /procédés), productique, maintenance, qualité, gestion de production, automatique/robotique, Innovation,
  • sciences économiques et humaines : conduite de projet, performance industrielle (6 sigma), gestion comptable et financière, management des ressources humaines, droit, communication et conduite de réunion, allemand, anglais
  • projets : projet plasturgie, projet industriel, projet de recherche technologique, PFE

Une majorité des enseignements s’appuie sur une pédagogie active par le projet. Les évaluations des enseignements s’appuient sur une grille de compétences.

Une formation en prise avec la recherche et l’innovation

Tout au long de leur cursus de formation, les apprenants sont amenés à travailler sur des projets innovants en relation avec des experts des nouvelles technologies dans le domaine de la plasturgie. Les alternants suivent par exemple des cours d’initiation au design, de techniques de créativité et d’innovation. Enfin en dernière année de formation une projet de recherche technologique (PRT) en partenariat direct avec des laboratoires de recherche leur est proposé.

Organisation des études

  • rythme d’alternance école-entreprise de 15 jours
  • durée totale de formation académique : 53 semaines
  • durée totale de formation en entreprise : 103 semaines (dont 12 semaines minimum à l’étranger)

Le cursus développé par l’INSA Strasbourg, comprend :

  • 1800h de formation pour les apprentis,
    • 30 à 40% des heures de formation sont consacrées aux sciences économiques et humaines
    • un projet en équipe sur la conception de système en plasturgie est proposé aux apprenants en 1re année.
    • un projet en entreprise en 2e  année permet de valider les capacités techniques et organisationnelles de l’apprenant
    • Un projet de recherche technologique, développé en partenariat avec des experts,  permet à l’apprenant de prendre du recul vis-à-vis d’un sujet scientifique ou technologique
    • un projet de fin d’étude de 600h développé dans le cadre des activités en entreprise
  • Le projet de fin d’étude

L’alternant est placé en situation de complète responsabilité. Il doit mener à bien la mission qui lui est confiée par l’entreprise. Il s’agit obligatoirement d’un projet industriel qui doit permettre de valider conjointement les deux aspects de l’alternance : formation académique et formation en entreprise. Il se fait sous double tutorat (tuteur entreprise – tuteur pédagogique).

Le projet est une étude ciblée, qui fait appel à des connaissances scientifiques et techniques acquises en cours de formation. Les aspects organisationnels et économiques de l’entreprise sont également pris en compte.

International

Le niveau d’anglais exigé à l’issu de la formation est de 785/990 au test TOEIC.

Une expérience de 12 semaines minimum à l’étranger est réalisée au cours de la formation :

  • envoi en mission par l’entreprise signataire du contrat d’apprentissage,
  • stage dans une filiale, chez un fournisseur, ou dans un laboratoire d’une université étrangère

Débouchés

L’ingénieur plasturgiste peut exercer les métiers suivants, en tant que chef de projet ou cadre technique, dans tous les secteurs de la plasturgie ou de l’industrie en général (mécanique, aéronautique, automobile, agroalimentaire, chimie, etc.):

  • bureau d’étude : conception de nouveaux produits, de la définition du cahier des charges à la validation des prototypes avec le client
  • industrialisation : conception et mise en place de nouveaux procédés de fabrication. Définition / aménagement de postes de travail (hygiène, sécurité, conditions de travail, etc.)
  • production : mise en place de nouvelles techniques de gestion de production (Lean, etc.)
  • maintenance : mise en place d’une maintenance préventive, d’une GMAO
  • qualité / environnement : gestion de la qualité, certification / gestion des matières premières, de l’eau, de l’énergie, etc….

Chiffres clés de la formation (enquête insertion professionnelle 2017 sur promotion plasturgistes 2016) :

  • durée moyenne de recherche d’emploi : 0,6 mois
  • salaire brut annuel médian France : 36 k€

Les jeunes diplômés se placent dans le secteur de la plasturgie mais aussi dans tous les secteurs de l’industrie ainsi que dans l’enseignement supérieur et la recherche.

Contacts