La spécialité plasturgie forme des ingénieurs à la conception de pièces ou systèmes mettant en œuvre des polymères, ainsi que les outillages et les procédés de mise en forme associés. L’ingénieur plasturgiste a donc pour mission de concevoir des produits, de concevoir, optimiser et réaliser des outillages de production, de mettre en place l’industrialisation de produit et de maîtriser les méthodes actuelles de mise en forme.

Avec comme base une formation d’ingénieur mécanicien, l’ingénieur en plasturgie se spécialise dans les aspects scientifiques et technologiques liés à la conception des pièces plastiques et outillages associés. La gestion et management de projet ainsi qui l’intégration des enjeux sociétal et environnemental dans le cycle de vie du produit font également partie de ses compétences.

Formation

Le profil de l’ingénieur spécialisé dans la transformation des matières plastiques s’appuie sur :

  • une formation de base d’ingénieur mécanicien,
  • une spécialisation en plasturgie prenant en compte l’ensemble des techniques de conception et d’élaboration d’objets en matières plastiques.

Les modules de «formation commune» (interne à l’école), de «branche commune» (interne au département mécanique) sont consacrés à la maîtrise d’outils méthodologiques visant à favoriser l’approche systémique des problèmes posés.

Les modules de  «branches professionnelles» sont consacrés à l’acquisition de connaissances scientifiques et techniques spécifiques à la profession de la plasturgie.

Les travaux personnels ou en groupe

Six projets en groupe jalonnent les quatre années de formation :

  • aux 3e et 4e semestres, à partir de l’analyse d’un concept, la recherche de solutions constructives est concrétisée par la réalisation de maquettes d’expérimentation et prototypes de démonstration
  •  au 6e semestre, projet du concept au prototype : les étudiants conçoivent une pièce polymère (ou ensemble de pièces) répondant à un nouveau besoin fonctionnel ou esthétique ; choisissent un procédé de prototypage et réalisent un prototype fonctionnel
  • aux 8e et 9e semestre, à partir d’un cahier des charges, les étudiants conçoivent et réalisent un ensemble de pièces et d’outillages associés. Lors de la phase de réalisation (semestre 9), les séances de travail se déroulent en langues étrangères
  • au 9e semestre, le projet de recherche technologique (PRT) et le projet de simulation numérique dédié à la transformation des polymères ou la tenue mécanique des pièces, complètent la formation

Moyens pédagogiques

La plateforme mécanique et la plateforme en sciences des matériaux et ingénierie des surfaces sont communes aux trois spécialités du département mécanique : génie mécanique, mécatronique et plasturgie.

En plus des moyens nécessaires au développement d’un projet : conception (CAO) et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) et les moyens de fabrication (conventionnel, machines à commande numérique (tour, centre d’usinage, robot d’usinage, électroérosion, découpe jet d’eau) à la simulation numérique, les étudiants disposent de moyens spécifiques à leur futur métier (équipement d’essais de caractérisation, de mise en forme, thermoformage, injection, coulée silicone, composites).

 

 

Stages et Projets de fin d’étude

Les stages et projets de formation ont une durée totale de 32 semaines. Les stages ont pour objectif d’initier le futur ingénieur aux relations humaines dans le cadre de l’entreprise.

  • En fin de 1ère année : un stage obligatoire de découverte de l’entreprise (4 semaines minimum)
  • En fin de 3e année : un stage obligatoire d’application en entreprise (4 semaines minimum)
  • En fin de 4e année : un stage obligatoire technicien en entreprise (8 semaines minimum)
  • Pendant le 9e semestre : un projet de recherche technologique (PRT)
  • En 5e année : le projet de fin d’études est une étude approfondie apportant une contribution originale au développement des techniques dans les domaines liés à la plasturgie. Il permet d’éprouver la capacité du futur ingénieur en situation professionnelle et notamment ses facultés d’autonomie et d’initiative.

Recherche

Au cours de la dernière année du cursus d’ingénieur, les étudiants peuvent s’initier à la recherche en préparant simultanément un master recherche.

Au travers de parcours de formation les étudiants en plasturgie peuvent préparer en parallèle :

Les étudiants peuvent également effectuer leur stage de fin d’études dans un des laboratoires de la fédération de recherche matériaux et nanosciences d’Alsace (FR 3627), notamment à l’Institut Charles Sadron (UMR 22 du CNRS), ou au sein des équipes du laboratoire ICube, partenaires partenaire de l’INSA Strasbourg.

International

Formation à l’anglais pendant 9 semestres. Celle d’une seconde langue est possible.

Formation à l’allemand par le biais de modules électifs à divers niveaux : débutant, confirmé et expert (processus DeutschINSA)

L’INSA Strasbourg a choisi d’intégrer la dimension internationale tout au long du cursus. Tous les étudiants effectuent un séjour à l’étran­ger de 3 mois minimum durant leur cursus, sous la forme d’un stage en entreprise pour la plupart ou d’un semestre de formation.

Les mobilités sont facilitées dans le cadre des réseaux de jumelages de l’Eurométropole de Strasbourg, de la Région, et des programmes d’échanges tels qu’Erasmus, Crepuq ou Brafitec.

Des doubles diplômes existent avec le Canada, les États-Unis et des possibilités de master au Royaume-Uni.

Voir la liste des partenariats internationaux de la spécialité.

débouchés

L’ingénieur plasturgiste intervient essentiellement dans l’industrie. Les fonctions exercées sont principalement de trois ordres : ingénieur recherche et développement, ingénieur qualité et ingénieur méthode.

Contrat de professionnalisation

Les élèves-ingénieurs en plasturgie qui ont validé leur 4e année, leur période de mobilité à l’étranger et leur TOEIC et ne sont pas inscrits dans un parcours particulier (sport, arts, double cursus) peuvent faire leur 5e année sous  contrat de travail à durée déterminée (CDD) rémunéré de 12 mois, avec un statut de salarié.

Contacts

Xavier Cecchet, responsable de la spécialité plasturgie

Odile Wolff, secrétaire du département mécanique

03 88 14 47 06